Indo-Canadian Interview 52

Interview_52
Interview_52 [...]

Title: Indo-Canadian Interview 52

Creator: Gurcharn S. Basran, B. Singh Bolaria.

Language: pan

Subject: East Indian Canadians -- British Columbia -- History -- 20th century; Punjab (India) -- Emigration and immigration -- History -- 20th century; Panjabis (South Asian people) -- British Columbia -- History -- 20th century; East Indian Canadians -- British Columbia -- Cultural Assimilation; East Indian Canadians -- Ethnic Identity; Sikh Canadians -- British Columbia -- Vancouver -- Interviews; Women immigrants -- British Columbia -- Vancouver -- Interviews

Summary - French: Elle est arrivée au Canada à l’âge de 19 ans. Son beau-père a immigré en 1914 et son mari est venu le rejoindre dix ans plus tard, en 1924. Il est rentré aux Indes en 1937, il s’est marié, puis il est revenu au Canada avec elle. Les conditions de vie au Canada n’étaient pas très bonnes à cette époque. Ils ont voyagé sur un navire de charge de Calcutta à Hong Kong, où les passagers devaient subir un examen médical. Elle souffrait d’une infection aux yeux, alors ils ont dû attendre trois semaines à Hong Kong. Ils ont ensuite voyagé sur un navire britannique jusqu’à Vancouver. Il leur a fallu deux mois pour se rendre de Calcutta à Vancouver et elle était très malade. Son mari a d’abord travaillé pou le CFCP. Il a ensuite acheté des terres et des scieries, qu’il a dû vendre lorsqu’il est devenu malade. <br /> <br /> Elle raconte que les Blancs n’aimaient pas les Indiens à l’époque et qu’on leur refusait l’accès à certains services [coiffure]. Les Blancs les ont empêchés de bâtir le Gurdwara parce qu’ils craignaient que les Indiens utilisent ces assemblées pour se rebeller de leurs conditions difficiles. Les premiers immigrants étaient illégaux, alors ils ne pouvaient pas s’acheter une maison. Elle et son mari étaient malheureux lorsqu’ils sont arrivés au Canada parce que la vie était plus agréable pour eux aux Indes. Au Canada, ils devaient travailler très fort pour peu d’argent. Lorsqu’ils ont acheté leur ferme, les Blancs refusaient de travailler pour eux alors ils ont embauché des travailleurs d’origine chinoise et japonaise. Les Blancs ont par contre accepté de travailler dans leur scierie. <br /> <br /> Elle est retournée aux Indes en 1962. Selon elle, les Indiens s’entraidaient davantage à l’époque où elle est arrivée au Canada. Elle avoue que les membres de la communauté indo-canadienne ne savent pas vraiment ce qui se passe présentement aux Indes et quelles sont les revendications des citoyens parce qu’ils n’habitent plus dans ce pays. Elle dit que les enfants des immigrants indiens agissent comme des Blancs et que la plupart comprennent le Punjabi, mais ils sont incapables de le parler. Elle préfère se lier d’amitié aux immigrants indiens de longue date, car elle avoue avoir peu en commun avec les nouveaux immigrants. Ils ont donné un terrain pour bâtir le Gurdwara et ils ont bâti des maisons sur leur terre agricole, qu’ils louaient par la suite.

Date: 1985-01-01

Type: Sound

Format: audio/mp3

Rights: Please see the terms of use at http://multiculturalcanada.ca/cco_rights.htm

File size: 31,463 KB

Duration: 0:33:33