Indo-Canadian Interview 51

Interview_51
Interview_51 [...]

Title: Indo-Canadian Interview 51

Creator: Gurcharn S. Basran, B. Singh Bolaria.

Language: pan

Subject: East Indian Canadians -- British Columbia -- History -- 20th century; Punjab (India) -- Emigration and immigration -- History -- 20th century; Panjabis (South Asian people) -- British Columbia -- History -- 20th century; East Indian Canadians -- British Columbia -- Cultural Assimilation; East Indian Canadians -- Ethnic Identity; Sikh Canadians -- British Columbia -- Vancouver -- Interviews;

Summary - French: Il est arrivé au Canada en 1927, à l’âge de trois ans. Son grand-père a ouvert une scierie au Canada et il a fait venir il et sa famille quelques années plus tard. Il a fait ses études à Vancouver et il a quitté l’école en 11e année. Il a travaillé dans une scierie avec des gens de toutes les nationalités. En raison de la dépression économique, tous les travailleurs s’entraidaient et partageaient leur nourriture avec ceux qui en avaient besoin. Il croit que les Indiens ne cherchent pas à développer des amitiés et que les Blancs ne cherchent pas à se rapprocher des Indiens parce que ces derniers refusent d’agir comme des Canadiens. <br /> <br /> Il se souvient qu’à l’origine, les Indiens participaient à des parades où toutes les nationalités étaient représentées alors qu’aujourd’hui, ils veulent avoir leur propre parade. Il croit que de telles attitudes sont la source du racisme entre les Blancs et les indo-canadiens. Bunt dit ne pas avoir été harcelé lorsqu’il allait à l’école. Son grand-père est arrivé au Canada vers 1915. Il est venu en bateau, dans des conditions difficiles, et le voyage a duré trois mois en raison de nombreuses escales. Son grand-père a travaillé dans les scieries. Les conditions de vie étaient tellement difficiles aux Indes qu’il a décidé d’immigrer au Canada. Il a choisi le Canada parce que sa famille possédaient des scieries et ils ont encouragé les membres de leur famille à venir les rejoindre pour travailler. Son père, a aussi travaillé dans les scieries et il était champion canadien de lutte. Sa conjointe est d’origine britannique. Son grand-père avait fiancé il à une jeune femme riche aux Indes, mais il est tombé amoureux d’une jeune Blanche et l’argent ne l’intéressait pas. <br /> <br /> Lorsqu’elle est devenue enceinte, son père l’a menacé de le tuer ou de le renvoyer aux Indes. Elle fut envoyée à Victoria pour avoir l’enfant et l’éloigner, mais ils furent réunis par la suite. Elle est maintenant acceptée par sa belle-famille et sa famille aime beaucoup il. Il était alcoolique et fut envoyé en prison à 52 reprises pour des altercations lorsqu’il était en état d’ébriété. Il a trois enfants, mais il n’a jamais marié la mère de ses enfants. Il a cessé de boire lorsqu’on lui a confisqué son permis de conduire pour dix ans. Il n’est jamais retourné aux Indes parce qu’il n’avait pas la documentation nécessaire. Il n’est pas venu au Canada pour devenir riche : il se contente de profiter de la vie. Il raconte qu’à l’époque, les Indiens étaient pacifiques mais qu’aujourd’hui, ils causent des problèmes [manifestations, etc.]. Il croit que ces indo-canadiens devraient demeurer aux Indes s’ils souhaitent protester des questions politiques indiennes. Il croit que la communauté indienne a commencé à vivre des problèmes dans les années 1960, lorsque le nombre d’immigrants indiens a augmenté considérablement.

Date: 1985-01-01

Type: Sound

Format: audio/mp3

Rights: Please see the terms of use at http://multiculturalcanada.ca/cco_rights.htm

File size: 41,602 KB

Duration: 0:44:22